Histoire : comment est apparue la fonction de « consul général » ?

La fonction de consul est l’une des plus importantes pour le bon fonctionnement d’un état. Parfaitement différentes de celle de l’ambassadeur, les origines de cette fonction remontent au cinquième siècle avant J.C et au Moyen Âge. En France, le consul général a également une histoire. Comment est donc apparue cette fonction particulière, et quelle est son histoire ?

Qu’est-ce qu’un consul général ?

Le consul général est un fonctionnaire de l’état qui représente sa patrie sur un territoire étranger. Il est un officiel et un diplomate qui a la charge de protéger et promouvoir les ressortissants et les intérêts de son pays dans un autre. Le consul assure un certain nombre de services administratifs, pour faciliter la vie de sa communauté. Il s’agit notamment de la délivrance de pièces officielles et de certaines interventions en cas de maladies ou problèmes judiciaires. Selon le cas, son rôle peut s’étendre aux activités économiques et culturelles. Il veille aussi au respect des conventions signées entre son pays et l’état dans lequel il exerce sa fonction.

Son rôle est très différent de celui de l’ambassadeur qui lui, représente valablement un État, donc le président de la république de son pays auprès des institutions du pays hôte. Le consul général est nommé par le gouvernement de son pays et son bureau est le consulat. En fonction des relations que son pays entretient avec le pays hôte, et du nombre des compatriotes qui y résident, le consulat général peut avoir des annexes. Ces dernières sont à leur tour administrées par un consul honoraire.

Comment est née la fonction de consul général ?

La fonction de consul général a été effective pour la première fois en Italie à Rome en l’an 509 avant Jésus-Christ. Suite au déclin de la monarchie romaine, il fallait établir un régime pour gérer et administrer la cité de Rome. C’est ainsi que la création d’un consulat a été mise en place sous l’égide du sénat romain. Ce consulat avait à sa tête deux consuls qui avaient une autorité totale sur les civils et l’armée. Leur mandat s’étendait sur une année, et était coiffé par le sénat. Par ailleurs, la fonction consulaire était identifiée à certains proxènes dans la Grèce antique. C’étaient des consuls marchands établis dans les ports. Ils résolvaient les différends entre les ressortissants d’Athènes à Spartes.

Une autre théorie stipule que l’origine du consul remonte au Moyen Âge. En France, la fonction consulaire est liée à un passé à forte valeur historique. La première fonction de consul en France remonte à la fin du XVIIIe siècle. Cette fonction fut occupée par Napoléon Bonaparte. Il l’a occupé, suite au coup d’État du 9 novembre 1799 (18 brumaire VIII) orchestrée contre la république française. Après la prise du pouvoir, trois consulats furent créés. La commission consulaire exécutive dirigée par Napoléon Bonaparte, Emmanuel-Joseph et Roger-Ducos du 10 novembre 1799 au 13 décembre 1799.

Après ces événements, a eu lieu la désignation des consuls du 13 décembre au 18 mai 1804. Le premier consul est celui de Napoléon. S’adjoignent à lui, les consuls de Jean-Jacques-Régis et Charles-François Lebrun. Napoléon a par ailleurs joui d’une fonction de consul à vie, et présidait les autres consuls en raison de son autorité et de son habilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *