La fonction consulaire à l’époque moderne

Dans l’Antiquité, le consul était un magistrat, notamment sous la République romaine où il exerçait l’autorité suprême. Mais depuis, les choses ont beaucoup évolué. Le consul a vu ses rôles changer. En quoi consiste la fonction consulaire à l’époque moderne ? On en parle dans cet article.

Qui est le consul ?

Aujourd’hui, le consul est un agent commis par un gouvernement dans le cadre de fonctions administratives, et pour la défense des intérêts de ses citoyens dans un pays étranger. Il est basé au consulat, le service d’État chargé des relations entre les ressortissants de son pays et ceux du pays dans lequel il se trouve. Dans ce cas-ci, l’État qui s’occupe de la direction de ce service est appelé l’État accréditant et l’État dans lequel se trouve le service est appelé l’État accréditaire.

En quoi consiste la fonction consulaire ?

Le peuple romain élisait ses consuls, et ceux-ci disposaient d’un mandat d’une année pour exercer leurs fonctions. Celles-ci consistaient au déploiement de l’imperium et au commandement des armées. Accéder à une telle fonction n’offrait aucun avantage financier. Par conséquent, le consulat n’était dirigé que par les personnes faisant partie de l’aristocratie influente.

À l’époque moderne, le consul se charge :

  • du recensement et de l’immatriculation de ses compatriotes : puisqu’il est considéré comme un administrateur et surtout comme un tuteur de ces derniers, il se charge d’avoir une nette idée de leur nombre, de leurs activités et de leurs problèmes. Il met ensuite en œuvre les mesures nécessaires pour rester en contact permanent avec eux. Il se charge de la délivrance de certains actes et donne son autorisation pour la délivrance de certaines autres pièces comme le passeport.
  • de la mise sur pied de stratégies sociales : le consul général envoyé dans un pays étranger doit faire en sorte que ses compatriotes soient à leur aise. Il doit donc porter assistance à ses compatriotes qui se retrouvent en difficulté. Il exerce également des missions maritimes et judiciaires en prenant par exemple en compte ses compatriotes en détention : ces derniers ne doivent pas faire l’objet de tortures et de violences.
  • des relations commerciales entre son pays et son pays hôte : il doit recueillir toutes les informations indispensables au développement des activités commerciales entre les deux États. C’est d’ailleurs cette fonction qui lui est le plus rattachée.

On se rend aisément compte que le consulat à l’époque moderne est différent à tous égards de celui de l’antiquité.

Qui peut exercer la fonction de consulaire ? 

La fonction consulaire est souvent confondue avec celle exercée par un ambassadeur. Pourtant, ces deux autorités ne font pas la même chose, et les fonctions de l’ambassadeur sont même plus élargies.

Pour accéder au poste de consulaire, il faut avoir de solides connaissances en droit international. Un diplôme supérieur en diplomatie et un bon niveau de culture générale sont notamment recommandés. Le candidat au consulat doit également maîtriser les langues étrangères.

Par ailleurs, il doit avoir un goût très poussé des voyages ; être passionné et motivé par son métier. Surtout, il doit disposer d’un esprit de synthèse, d’une grande ouverture d’esprit et d’un esprit de conciliation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *